Monday, January 25, 2010

Sénégal: Police Nationale - Bécaye Diop promet que les nouveaux statuts seront bientôt appliqués

Présidant la passation de service à la direction nationale de la police, le ministre de l'Intérieur a déclaré que les nouveaux statuts de la police nationale tant réclamés seront bientôt appliqués. Mais pour le colonel Alioune Ndiaye, chargé des relations publiques de la police, c'est plus le changement dans l'organisation et le recrutement que les attentes sont exprimées.

Très attendue au niveau de la police nationale, l'application des nouveaux statuts de la police pourrait très bientôt se concrétiser. Le ministre de l'Intérieur, qui présidait hier la cérémonie de passation de service à la direction nationale de la police, en a donné l'assurance. En effet, à l'endroit du tout nouveau patron de la police, Codé Mbengue, le ministre Bécaye Diop a promis des actes qui lui faciliteront la tâche. 'Je ne ménagerais aucun effort pour vous faciliter vos tâches par le réarmement moral de vos collaborateurs, par la finalisation des textes d'application des nouveaux statuts en dotant les services de moyens adéquats de travail et enfin en créant de nouvelles structures comme le président de la République s'y est engagé lors de son dernier message à la nation', a déclaré le ministre de l'Intérieur.

Ces nouveaux statuts sont réclamés depuis quelque temps au niveau des différents corps qui composent la police nationale à cause des avantages qu'ils pourraient conférer aux policiers. Mais si d'aucuns y voient des changements sur la grille salariale, le colonel Alioune Ndiaye, le chargé de l'information et des relations publiques de la police estime que le changement dans l'organisation des corps de la police et dans le recrutement des élèves sont plus importants dans ses nouveaux statuts. Pour le colonel Ndiaye, que nous avons joint, hier soir, au téléphone, de sept corps, la police va se retrouver avec quatre et le niveau de recrutement dans la police sera élevé. Ainsi, déclare-t-il, 'certains corps vont se fondre dans d'autres et nous n'aurons que quatre corps que sont le corps des agents de police - où le personnel ne sera plus recruté sur la base du Certificat de fin d'études élémentaires (Cfee) mais du Brevet de fin d'études et du secondaire et moyens (Bfem) et du service militaire pour les hommes et d'une formation transitoire de cinq années pour les femmes -, le corps des sous-officiers de police, le corps des officiers qui seront recrutés au niveau des professionnels et celui des commissaires de police, recrutés à partir de la Maîtrise'.

Aujourd'hui, même si le chargé de l'information et des relations publiques de la police refuse d'assimiler l'applicabilité de ces statuts à des avantages pour les policiers, il accepte toutefois que lorsqu'on recrute à des niveaux élevés, les salaires également devraient s'élever. 'Les policiers avaient ce qu'on appelle une indemnité de charge de police qui était égale à 50 % du salaire indiciaire; celle-ci a été supprimée pour être remplacée par une autre indemnité non encore fixée. Et c'est cela qui bloque toujours l'application de ces nouveaux statuts', renseigne le colonel Ndiaye.

Par Seyni Diop

Source: Walfadjri (15/01/2010)